Qu’est-ce que le métier de photogrammètre ?

Publié le : 25 avril 20224 mins de lecture

Le métier de photogrammètre consiste à déterminer la taille des éléments territoriaux représentés sur les photographies aériennes et à utiliser ces données pour établir des règles de calcul pour la réalisation de cartes à l’échelle.

Quelle est la signification du métier d’un photogrammètre ?

Le photographe, à la fois cartographe et expert en analyse de terrain, détermine la taille des éléments de la zone représentés sur les photos aériennes et utilise les données obtenues par le drone pour déterminer les règles de calcul permettant de réaliser la carte. L’activité principale de la photogrammétrie est de monter les lentilles par paires sur son matériel de restauration, d’utiliser la mesure de champ de la préparation stéréo pour que l’image qu’il observe soit exactement la même que le champ de la lentille fixe, puis d’obtenir l’image stéréo, il doit collecter les photos nécessaires à l’étude de la zone identifiée pour utiliser des outils informatiques spécifiques en construisant une image précise de la zone, coder la carte et vérifier la cohérence des mesures de terrain.

Quelle est la fonction d’un technicien en photogrammétrie ?

Les gens font des cartes topographiques, des graphiques, des tableaux et des cartes à partir de photos aériennes. Il construit un modèle optique tridimensionnel en analysant les informations fournies par les photographies aériennes d’un territoire, en déterminant la taille des différents éléments qui le composent et en établissant des règles de calcul pour en faire une carte à l’échelle. La photogrammétrie est une technique qui consiste à mesurer des surfaces observées à partir d’images obtenues en configuration stéréo, en utilisant d’une part la vision stéréo pour faire correspondre deux images, et d’autre part la modélisation mathématique de géométries planes.

Comment fonctionne la photogrammétrie ?

La photogrammétrie peut sembler assez surprenante au premier abord, puisque l’acquisition des données se fait à l’aide de simples capteurs photoélectriques. Cela signifie que n’importe qui avec seulement un smartphone peut capturer la réalité 3D. En termes techniques, la photogrammétrie fait référence à la technique d’utilisation des postérieurs de lentilles pour réaliser une modélisation numérique 3D d’objets. Cette méthode est relativement ancienne, et basée sur le principe de corrélation d’images acquises sous différents angles, des points homologues peuvent être automatiquement identifiés. Ce travail est trop fastidieux pour être raisonnablement effectué par des humains à grande échelle et nécessite une puissance de calcul considérable. De ce fait, la démocratisation des applications professionnelles ne remonte qu’à quelques années, et les supercalculateurs autrefois dédiés à de telles opérations sont bien moins adaptés que les ordinateurs de bureau modernes qui intègrent aujourd’hui les fonctions nécessaires.

Plan du site