Quelle formation suivre pour devenir sage-femme ?

Publié le : 25 avril 20224 mins de lecture

Pour tous les étudiants intéressés par le domaine médical. Il peut y avoir deux grandes voies après un baccalauréat, un programme spécifique d’accès à la santé PASS ou une licence avec option accès à la santé LAS, c’est-à-dire dire vos options et la mineure en santé. Vous pourrez poursuivre vos études de sage-femme après avoir confirmé votre option de première année. Au total, un programme de cinq ans vous attend.

Les parcours pour accéder aux études de santé

La PACES et le numerus clausus sont abrogés puisque la loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 d’organisation et de transformation des systèmes de santé s’applique à la rentrée 2020. D’une part, la première année commune de recherche en santé est immédiatement changée par une licence. Il est accessible par deux voies distinctes. Comme leur nom l’indique, les cours spécifiques d’accès à la santé portent principalement sur des sujets médicaux. Si l’étudiant vérifie la licence pour la première année, il pourra demander l’accès au cours de médecine MMOPK pour un maximum de deux tentatives. Un permis de visite de santé implique un permis scientifique non médical, voire non scientifique, pour lequel les étudiants peuvent choisir l’option visite de santé.

La formation des étudiants sages-femmes

Les étudiants qui sont approuvés pour poursuivre leurs études de sage-femme peuvent recevoir une formation dans l’une des 35 écoles de sage-femme après être entrés dans un programme de sage-femme sur le chemin ci-dessus. La formation à l’école de sages-femmes consiste en deux cycles d’apprentissage. D’une durée de 3 ans, il délivre le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques obtenu à l’issue des 3 premières années d’études : année licence, 2ᵉ année DFGSMa2 et 3ᵉ année DFGSMa3. Le second cycle comporte 2 années d’études et délivre le Diplôme de Formation Supérieure des Sages-Femmes. Ils se consacrent aux formations, des diagnostics et aux connaissances des pathologies obstétricales, gynécologiques et pédiatriques. Les étudiantes sages-femmes étudient également des modules liés à la contraception, à l’échographie, à la procréation médicalement assistée.

Les intégrations universitaires

La loi sur L’article 60 du 21 juillet 2009 stipule que les formations initiales de sage-femme peuvent être organisées au sein de l’université, ouvrant aussi les possibilités d’intégrer dans une école de sage-femme. À ce jour, la majorité des 35 écoles de sages-femmes sont encore des écoles hospitalo-universitaires. Cependant, la loi ne prévoit pas de transfert obligatoire de l’école de sage-femme à l’université. Il offre uniquement la possibilité d’intégrer la formation initiale des sages-femmes. Il appartient donc à chaque université d’évaluer l’opportunité d’une telle intégration et d’en déterminer les modalités.

Plan du site